de Heinrich Steinfest

Éditions Folio Policier octobre 2011

Heinrich Steinfest est né en Australie en 1961. Il est d'origine autrichienne, et vit actuellement à Stuttgart. Il a été quatre fois lauréat du prix du roman policier allemand.
« Requins d'eau douce » est son deuxième roman publié en France.
Steinfest_2.jpg Nous nous trouvons à Vienne, sur le toit terrasse d'un immeuble où se trouve une piscine. Et dans cette piscine flotte un cadavre à qui il manque une jambe. Et fait curieux, la morsure qui paraît à l'endroit de la mutilation correspond sans aucun doute à la morsure d'un requin.
Quoi de plus étrange, sur le toit d'un immeuble, en pleine ville de Vienne !
L'auteur nous entraîne dans une drôle d'histoire ! Car de requin, il n'y en a apparemment pas ! Et pourtant, la morsure est bien là. C'est à l'inspecteur Lukastic que l'enquête est confiée.
Étonnant inspecteur peu aimé de son supérieur et de son subordonné, aimant lire et relire à tout moment, et si possible quand plus rien ne va, un petit opuscule signé du philosophe autrichien Wittgenstein (le Tractatus logico-philosophicus) , et n'aimant que la musique dodécaphonique …..
et aux manies si étranges qu'elles en font un être vraiment à part ….
« Requins d'eau douce » nous fait entrer dans un monde un peu décalé, voire déjanté.
Ce livre serait vraiment pas mal du tout, mais j'y mets un bémol, celui peut-être d'un défaut dans la traduction.
En effet, parfois j'ai été désarçonnée par un style des plus malhabiles comme p 133 et p 318 de la version poche, et je doute fort que l'auteur en soit la cause !
Dommage !