Edition Domaine Etranger 10/18 juin 2005

Margaret Mazzantini est née à Dublin en 1961. Diplômée de l'Académie d'art dramatique, elle a joué dans de nombreux films et a publié trois romans.



« Ecoute moi » est le premier traduit en français. Il a remporté le prix Strega 2002. Margaret Mazzantini vit aujourd'hui à Tivoli avec son mari, l'acteur cinéaste Sergio Castellito.
ecoute_moi.jpg




Margaret Mazzantini nous raconte l'histoire d'un homme dont la fille de 17 ans vient d'avoir un très grave accident de la circulation. Il est chirurgien de profession. Le hasard veut que ce soit lui qui soit à l'hôpital quand l'ambulance arrive. Découvrant qu'il s'agit de sa fille, il optera pour que l'intervention soit faite par un collègue. Et pendant qu'il attend, hors de la salle d'opération, il voit toute sa vie qui défile : Il dialogue avec sa fille (dialogue qu'il n'avait jamais eu avec elle), comme si ce dialogue pouvait éveiller assez fort son intérêt à elle et ainsi l'empêcher de mourir.




« Pourquoi est-ce que je te raconte tout ça ? Je n'ai pas de réponse à te donner. Une de mes réponses précises, brèves, "chirurgicales", comme tu les appelles. C'est l'hémorragie de la vie qui bat à mes tempes. Comme l'hématome dans ta boîte crânienne. Maintenant je le sais Angela, c'est toi qui m'opères."  »

Le premier chapitre, 17 pages en édition de poche, est à vous couper le souffle. Il pourrait se suffire à lui seul, comme une nouvelle certes courte mais des plus percutantes!



La suite est à la hauteur. Même si parfois certaines scènes décrites sont des plus crues, la force de cette histoire est telle, que l'on est porté par le récit, jusqu'au bout.



C'est fort, c'est poignant, c'est déchirant.



Margaret Manzzantini se met dans la peau d'un homme. Et l'on y croit. C'est frappant de vérité.



Ce premier livre de Margaret Mazzantini est remarquable par le style, les mots, un art du récit éblouissant. Il se lit d'une seule traite.



Je ne vous en dirai pas plus, si ce n'est, "lisez-le, vous ne le regretterez pas !".