L'as-tu lu ? - Mot-clé - John Harvey "Que ce partage littéraire vous entraîne à ma suite et vous fasse apprécier ou découvrir de nouveaux livres, ceux que j'ai aimé!" Andrée Laporte-Daube 2022-08-16T23:37:07+02:00 Andrée Laporte-Daube urn:md5:99f739630097cd9959297a3ff06d8794 Dotclear Cold in hand urn:md5:fad3c72019ab7960fadd0bfecdfbc296 2011-06-17T15:09:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Policiers étrangers John Harvey <h2>de John Harvey<br /></h2> <h3>Éditions Rivages thriller Novembre 2010<br /></h3> <pre></pre> <p>John Harvey est un écrivain britannique né à Londres en 1938. Enseignant jusqu'en 1986, il vit depuis de sa plume. Il est prolixe puisque il a écrit plus de 90 romans, des recueils de poésies, des romans pour la jeunesse, et bon nombre d'adaptations pour la radio et la télévision.<br /><img src="http://www.lastulu.com/public/9782743621551.gif" alt="9782743621551.gif" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="9782743621551.gif, juin 2011" /> En 1989, pour la première fois, il met en scène un policier d'origine polonaise, Charles Resnick, au commissariat de Nottingham. C'est le début de sa réussite en tant qu'écrivain !<br /></p> <p>Avec « Cold in hair », le onzième de la série Resnick, John Harvey nous montre un Resnick vieilli, proche de la retraite, revenu de tout, préférant ses méthodes à l'ancienne pour mener ses enquêtes, plutôt que celles adoptées par la jeune génération de policiers, toujours amateur de jazz et de chats, mais ayant amélioré sa façon de se nourrir depuis qu'il partage sa vie avec une jeune collaboratrice, Lynn Kellog.<br /> Il est toujours à Nottingham, ville dont John Harvey a fait le miroir de la société anglaise actuelle, la décrivant sans en cacher les côtés les plus sombres.<br /> Lynn Kellog, la compagne, est sur deux enquêtes. La première concerne le meurtre d'une masseuse d'origine étrangère, Nina, perpétré dans un salon de massage attenant à un sex shop. Le propriétaire du sex shop, Viktor Zoukas, soutient que c'est un client qui l'a égorgée. Une autre masseuse sait que c'est Viktor qui l'a tuée. Le soucis de Lynn est de protéger la jeune femme (qui est prête à témoigner) jusqu'au procès, surtout que Zoukas va bientôt être libéré. Au retour d'une intervention pour une prise d'otages, Lynn Kellog reçoit un avis par radio qu'une bagarre entre bandes rivales est en train de se déclencher dans un quartier chaud de la ville. Arrivée sur place, elle voit un attroupement de jeunes, qui cherche à s'affronter. Sans attendre les renforts, elle cherche à séparer deux filles, lorsque l'une d'entre elles sort un couteau et coupe son adversaire au visage. Elle tente alors d'intervenir au moment où un garçon d'un des groupes tire par deux fois, sur elle et sur la fille au couteau.<br /> Ces deux affaires vont entrainer une cascade de conséquences, que Resnick, et les lecteurs que nous sommes, sont loin de pouvoir imaginer !!!!! C'est du grand art ! C'est bien mené. L'écriture est toujours aussi incisive et les personnages bien campés.<br /></p> <p>Et il est plaisant de suivre Resnick dans ses réflexions et ses pensées profondes, de le voir vieillir avec nous, au cours des années, de ne pouvoir s'empêcher d'être en empathie avec lui et de le comprendre, même si on n'est pas forcément toujours d'accord avec lui, avec ses sautes d'humeur, ses idées, ses envies.<br /></p> <pre></pre> <p>A la dernière ligne du livre, la larme à l'œil, on se prend à rêver d'une suite rapide, pour revoir un Resnick ayant surmonté les épreuves qu'il vient de passer. Monsieur John Harvey, à votre plume, s'il vous plait : nous attendons la suite avec impatience !</p>