L'as-tu lu ? - Mot-clé - Bednarski "Que ce partage littéraire vous entraîne à ma suite et vous fasse apprécier ou découvrir de nouveaux livres, ceux que j'ai aimé!" Andrée Laporte-Daube 2021-10-14T23:57:10+02:00 Andrée Laporte-Daube urn:md5:99f739630097cd9959297a3ff06d8794 Dotclear Les neiges bleues urn:md5:3916bed72f64f520ebdc2518181ca7eb 2016-04-13T23:39:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Romans étrangers Bednarski <h3>de Piotr Bednarski<br /></h3> <h4>Éditions Livre de Poche, Mai 2014<br /></h4> <p>Piotr Bednarski est né en 1934 en Pologne Orientale envahie par les Soviétiques en septembre 1939. Déporté en Sibérie avec les siens durant la guerre, il sera le seul rescapé de sa famille. Rentré en Pologne , il suit une formation d'instituteur, mais sa passion pour la mer le détourne de l'enseignement. Il passera toute sa vie professionnelle dans la marine marchande.<br /> Il est l'auteur de très nombreux romans, nouvelles et poèmes.<br /><img src="http://www.lastulu.com/public/.Piotr_Bednarski_s.jpg" alt="Piotr_Bednarski.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="Piotr_Bednarski.jpg, avr. 2015" /> « Les neiges bleues » est le premier roman traduit en français.<br /></p> <p>Dans ce livre, l'auteur nous fait le récit, en dix-huit petits chapitres, de sa vie au camp.<br /> D'une plume économe et avec des mots justes, forts, et poétiques, il raconte dans quelles conditions terribles sa vie de jeune enfant s'est déroulée : les grands froids, les habits de récupération inadaptés, la faim, la nourriture rare, l'habitation rudimentaire, la lutte pour vivre et survivre dans un monde hostile.<br /> Il vit auprès de sa mère, surnommée « Beauté », car d'une beauté renversante à laquelle personne ne peut résister. Juive polonaise, elle ne doit qu'à son apparence de ne pas avoir été envoyée sur les chantiers sibériens. Son mari, militaire polonais, lui, est relégué aux travaux forcés pour un certain temps. Ils vivent donc seuls tous les deux. Elle travaille à l’hôpital du secteur, la journée. Ils se retrouvent le soir. Piotr fait partie d'une bande de gosses où chaque enfant a fort à faire pour trouver sa place et se faire respecter. Il va à l'école du lieu, qui est assez basique, puis joue avec la bande à laquelle il appartient, sur des terrains vagues.<br /> Sous régime soviétique, il faut à tout moment montrer son enthousiasme pour Staline. Qui dévie peut être sur le champ exécuté ou envoyé dans les mines. Seule sa mère ose tout et ne se laisse jamais faire, auréolée de ce pouvoir de séduction inné et dévastateur qui les protège.<br /></p> <p>Chaque chapitre évoque des moments vécus par l'enfant, certaines scènes terribles où frappent la mort, les disparitions, les emprisonnements. Parfois des rencontres mettent du baume au cœur de l'enfant, qui montrent que tout sentiment n'est pas entièrement banni dans ce coin de pays si inhospitalier. Mais cela est rare et se paie au prix fort par ceux qui sont jaloux.<br /></p> <p>C'est un livre qui touche profondément, et qui nous montre comment cet enfant de huit ans que rien ne ménage, à force de convictions (aidé en cela par le texte d'une Bible qu'il cache précieusement) et de volonté de vivre, finira par s'en sortir.<br /> Autobiographique, ce roman plein d'espoirs est à lire en cette époque où défaitisme et morosité semblent primer.</p>